N°11 - Octobre 2006

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

N° 133 - Décembre 2016

Inscription Newsletter

Par : Nabil Antaki
Publié le : 11/05/14

Le docteur Nabil Antaki fut l’un des premiers à nous alerter sur ce qui se passait en Syrie. C’était en juin 2011*… Bientôt trois ans ! Depuis, avec le groupe des Maristes d’Alep, il n’a jamais cessé de chercher à protéger contre la faim, la soif, le froid, la douleur et les ténèbres, là où il le pouvait, et avec un minimum de moyens. Ses « lettres d’Alep » nous ont régulièrement tenus au courant sur la situation de cette ville historique massacrée, jour après jour, sans jamais baisser les bras, ni hausser le ton… Cette fois-ci, il nous appelle haut et fort à juste témoigner de notre « indignation »…

Pour la 5e journée consécutive, l’eau est coupée à Alep. 
L’été dernier, Alep a subi un blocus complet des personnes et des marchandises pendant des semaines et personne n’a rien dit. 
Le mois dernier, Alep a subi une coupure d’électricité pendant onze jours consécutifs et personne n’a protesté.
 Et maintenant, « ils » ont coupé l’eau depuis 5 jours et vous vous taisez !!! Une ville de 2.5 à 3 millions d’habitants privée d’eau depuis 5 jours et vous ne descendez pas dans les rues !
 Ceux qui savent et qui ne protestent pas se rendent complices de ce crime. Pour beaucoup moins que ça, vous avez manifesté, crié votre colère, écrit des tribunes, fait des reportages et réclamé des sanctions.
 Pour moins que ça, vos ministres des Affaires étrangères et vos présidents ont haussé la voix, se sont rencontrés, ont réclamé des sanctions, ont menacé de poursuites devant le tribunal pénal international.
 Mais pour eux et pour vous, les victimes sont les coupables ; quant au peuple d’Alep qui souffre de la soif, ce n’est pas votre affaire.
 Votre attitude est une Honte.
 Vous devriez être poursuivis pour crime de guerre et contre l’humanité pour complicité passive.

(*) Un témoignage sur les événements de Syrie
http://www.vigile.net/Un-temoignage-sur-les-evenements

Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4562