N°11 - Octobre 2006

N° 137 - Avril 2017

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

Inscription Newsletter

Par : Afrique Asie
Publié le : 29/03/17

Pour la première fois, un tribunal japonais a jugé l’État japonais coupable dans l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima qui avait fait plus de 20 000 morts en 2011. Quelque 500 000 personnes avaient dû quitter leur habitation. Les juges ont considéré que les mesures préventives n’avaient pas été prises et que l’État aurait dû anticiper le tremblement de terre, compte tenu des moyens technologiques et des éléments scientifiques à sa disposition. La compagnie Tepco est également coupable, selon les juges, de n’avoir pas construit une digue de protection de ses installations. L’État japonais et Tepco ont été condamnés à dédommager les victimes ou leur famille à hauteur de 316 000 euros 62 plaignants après examen de leur dossier. Une somme totalement insuffisante, selon les avocats des plaignants. Environ 10 000 plaintes ont été déposées.

Certaines victimes ont déjà été indemnisées par Tepco. En août 2014, pour la première fois, la compagnie d’électricité avait été condamnée à verser 365 000 euros à la famille d’une personne dont le suicide, selon les juges, était lié aux traumatismes et aux bouleversements provoqués par l’accident nucléaire.