N°11 - Octobre 2006

N° 137 - Avril 2017

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

Inscription Newsletter

Par : Nourredine B
Publié le : 4/04/17

Conçu dans le cadre de l’initiative du NEPAD, par le Président Abdelaziz Bouteflika et les anciens Présidents du Nigéria, Olusegun Obasanjo, de l’Afrique du Sud, Thabo Mbeki, et du Sénégalais Abdoulaye Wade, le méga projet du gazoduc transsaharien continue de focaliser l’attention de ses promoteurs.

Mega

 

Dans ce cadre, Il reste utile de rappeler que la réalisation du projet a été confiée, en partenariat, aux deux groupes pétroliers du Nigéria et de l’Algérie, NNPC et Sonatrach.

Dans sa conception, le gazoduc qui s’étalera sur 4401 kilomètres au total, sera construit à partir de Warri dans l’Etat fédéré du Delta vers l’Algérie, via le Niger, et à partir de l’Algérie il sera connecté à l’Espagne.

Dans le détail, il sera édifié sur 1037 kilomètres du Nigéria au Niger, 841 kilomètres du Niger en Algérie, 2303 kilomètres en territoire algérien et 220 kilomètres de l’Algérie vers l’Espagne. Sa capacité est estimée à 30 milliards de M3/An de gaz naturel.

L’on pouvait comprendre qu’en raison des difficultés économiques induites par la chute des prix du pétrole, communes aussi bien au Nigéria qu’à l’Algérie, un tel projet d’envergure eût pu être mis en veilleuse.

Mais un article de presse paru, le 30 mars écoulé, sur le quotidien nigérian ’’Leadership’’ vient lever pareille appréhension.

En effet, et sous le titre, rassurant, «Le Nigéria s’est engagé dans le projet de gazoduc transsaharien» ‘’Leadership’’revient sur l’audience accordée, à Abuja le 23 mars 2017, par le Directeur Général de la Société Nationale Nigériane du Pétrole (NNPC), Dr. Maikanti Kacalla Baru, à la Coordinatrice du NEPAD/ Nigéria, Mme Princess Gloria Akobundu, pour souligner que «le Directeur Général de la NNPC a réaffirmé l’engagement de la Compagnie pétrolière nigériane pour la mise en œuvre du projet de gazoduc transsaharien, estimé à 12 milliards USD» et préciser que le projet «est sur la bonne voie».

Le quotidien nigérian relève, par ailleurs, que le Dg de la NNPC a affirmé que le projet «devrait être opérationnel à partir de 2020», faisant remarquer à cet effet que «le Gouvernement Fédéral du Nigéria avait engagé 400 millions USD pour son lancement et que 450 millions USD avaient été également mobilisés en 2014 au moyen d’euro-obligations».

Enfin, et toujours selon le journal ‘’Leadership’’, Kacalla Baru, a tenu à rappeler à son interlocutrice qu’un «gazoduc de 48 pouces de largeur», déjà en construction, devait relier Calabar, dans l’Etat fédéré de Cross River, non loin de l’Etat du Delta, à l’Etat fédéré de Kano, au Nord du Nigéria.

Algérie1

https://www.algerie1.com/economie/mega-projet-du-gazoduc-transsaharien-le-nigeria-confirme-son-engagement