N°11 - Octobre 2006

N° 137 - Avril 2017

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

Inscription Newsletter

Par : Khider Cherif
Publié le : 2/03/17

Contrairement à ce que soutient la propagande marocaine, la Zambie n’a pas retiré sa reconnaissance à la République arabe sahraouie démocratique (RASD). La preuve vient d’être fournie par le ministère zambien des Affaires étrangères lui-même.

La Zambie

 Dans un communiqué reproduit aujourd’hui par le quotidien The Zambia Daily Mail, les autorités zambiennes indiquent que «(…) contrairement aux informations relayées par des médias, la visite du roi du Maroc n'a pas abouti au retrait de la reconnaissance par la Zambie de la RASD».

Pour rappel, des médias marocains avaient attribué au ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba, de fausses déclarations relatives à un soi-disant «retrait par son pays de la reconnaissance de la RASD» à l’issue de la récente visite du roi Mohammed VI en Zambie.

A l’occasion, la Zambie a réitéré son «soutien aux efforts des Nations unies visant à parvenir à une solution finale au conflit au Sahara Occidental», soulignant que la Zambie considère l'adhésion du Maroc à l'Union africaine comme une «opportunité pour le règlement du conflit» au Sahara Occidental dans un esprit de dialogue et de respect mutuel. Tel est le démenti cinglant apporté par le MAE zambien aux allégations de l'agence de presse marocaine MAP relayées par des médias du Makhzen.

Lors de sa visite à Alger au début du mois, le ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba, avait, rappelle-t-on, exprimé le souhait de son pays que les frontières du Sahara Occidental soient «respectées» et que le Maroc «ne perde pas de vue que la Sahara Occidental est un pays membre de l'Union africaine (UA)». «Je souhaite que les frontières du Sahara Occidental soient respectées et que le Maroc ne perde pas de vue que le Sahara Occidental est un pays membre de l'UA», avait déclaré M. Kalaba au terme de son entretien avec le ministre algérien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Il avait rappelé que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est membre de l'UA, soulignant que l'organisation continentale a été créée «non seulement pour promouvoir les échanges commerciaux et la coopération entre les pays du continent, mais aussi pour imposer le respect de la souveraineté des Etats membres et de leurs frontières». Dernière colonie en Afrique, le Sahara Occidental a été occupé par le Maroc en 1975 après le départ des troupes espagnoles et reste à ce jour inscrit à l'ONU au chapitre des territoires à décoloniser, selon les règles du droit international en la matière.

Khider Cherif

Algérie patriotique

http://www.algeriepatriotique.com/article/la-zambie-déjoue-une-puérile-manipulation-marocaine-sur-le-sahara-occidental

Le ministre zambien des Affaires étrangères Harry Kalaba  D. R.