N°11 - Octobre 2006

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

N° 133 - Décembre 2016

Inscription Newsletter

Par : Afrique Asie
Publié le : 27/02/17

L’Égyptien Omar Abdel-Rahman, père spirituel de la Jamaa Islamiya, est décédé dans une prison américaine de Caroline du Nord, le 18 février. La Jamaa Islamiya, l’un des premiers groupes islamistes combattants, avait été financée, armée et entraînée par les États-Unis pour mener la « guerre sainte » contre les Soviétiques en Afghanistan. Proche du professeur Abdullah Azzam, cofondateur d’Al-Qaïda avec Oussama ben Laden, Omar Abdel-Rahman était également soupçonné d’avoir participé à l’assassinat du président égyptien, Anouar al-Sadate.

Il avait obtenu en 1980 un visa pour les États-Unis, malgré la virulence antiaméricaine de ses prêches. Après le premier attentat au World Trade Center en février 1993, le prédicateur était arrêté par le FBI en juin de l’année suivante. Il reconnaissait avoir participé à un projet d’attentat contre le siège des Nations unies et du George Washington Bridge. En 1995, il était condamné à perpétuité. Ayman al-Zawahiri, aujourd’hui à la tête d’Al-Qaïda, avait alors appelé à l’enlèvement d’Américains pour négocier la libération du prédicateur, et menacé les États-Unis de représailles. De nombreux djihadistes de la Jamaa Islamiya ont, depuis, rejoint les organisations combattantes sur le terrain, en Afghanistan, Pakistan, Syrie ou Libye.