N°11 - Octobre 2006

N° 138 - Mai 2017

N° 137 - Avril 2017

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

Inscription Newsletter

Par : Alain Corvez
Publié le : 19/05/17

Venant de l’Est, un nouvel ordre est né qui influencera notre futur. Les États-Unis s’adapteront-ils ou continueront-ils d’imposer une domination, désormais, factice ?

le nouvel ordre mondial

Le monde occidental dirigé par les États-Unis est  persuadé qu’il représente les meilleure valeurs pour l’humanité, et vise, donc, à convaincre tous les pays d’adopter ses vues sur les droits de l’Homme et la liberté totale des échanges commerciaux, sur les affaires et les us et coutumes. L’ultra-libéralisme doit combattre et détruire toutes les barrières empêchant l’argent de prévaloir comme seule vérité et moyen apatride d’apporter le bonheur à l’humanité. Ce libéralisme total privilégie la pratique, par tous les individus, de tout style de vie qu’ils souhaitent, sans égard pour les croyances et les intérêts de la majorité des peuples : cela conduit à placer les différentes minorités – ethniques, religieuses, morales, les attitudes, les habitudes – au même niveau que la majorité d’un peuple dans un pays. Tous les pays qui défendent des points de vue différents, doivent, donc, être déstabilisés. 

L’Union européenne formule dans sa « sorte de constitution » qui est mentionnée dans le Traité de Lisbonne, son exigence de donner aux minorités sexuelles les mêmes droits que ceux de la majoritéd’exposer leurs pratiques et de créer des familles contre nature, même par procréation artificielle. Après le coup d’État en Ukraine, en 2014, ces « valeurs européennes » ont été imposées au Rada d’Ukraine (le conseil suprême), contre la volonté de la majorité des députés et de la population, comme condition préalable au libre déplacement des personnes dans les pays de l’Union.

La démocratie confisquée

Le Traité de l’Union européenne mentionne aussi que sa Défense doit être nécessairement coordonnée par l’OTAN, la principale coalition militaire de défense militaire de cette liberté et de ce monde de si hautes valeurs !

Ce système  occidental homogénéisé est dirigé par des oligarchies financières et politiques qui décident à la place des gens. Ils ont kidnappé la démocratie par le contrôle total des médias.

Cependant, il semble que ce système touche à sa fin, car la suprématie totale des États-Unis qui est son principal pilier, est de plus en plus défié par le nouvel ordre mondial sous la poussée de nations souveraines qui défendent les particularismes des différents peuples. Et la volonté de coopérer plutôt que de se faire la guerre.

La Chine, la Russie et l’Inde sont, aujourd’hui, en train de devenir des puissances de plus en plus importantes et leur influence s’étale autour d’eux. Nous pouvons constater des changements récents dans l’alliance, en Extrême Orient, les Philippines, par exemple, qui estiment que ses intérêts se trouvent davantage dans des relations amicales avec la Chine qu’avec les États-Unis. Les récentes élections en Corée du Sud montrent aussi que le peuple a choisi un président modéré qui veut discuter des problèmes plutôt que de les alimenter. 

En outre, ces pays ont conclu des alliances économiques et stratégiques, abandonnant leurs anciennes rivalitéspour se concentrer sur les questions importantes pour leur futur. La Chine et l’Inde sont en sont un exemple symptomatique.

Dans ces nouvelles relations entre des pays confrontés à la même hostilité de la part des États-Unis, nous pouvons voir que l’Iran est un exemple de coopération étroite avec la Russie au Moyen Orient, où les deux États ont les mêmes objectifs et intérêts, et combattent avec l’armée syrienne contre le terrorisme wahhabite. La Russie qui compte une population musulmane sunnite importante, est étroitement liée à l’Iran pour combattre contre la « peste », et est considérée comme le meilleur protecteur de l’Islam authentique.L’Iran, qui a le statut d’observateur à l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), pourrait bientôt en devenir un membre à place entière. 

Venant de l’Est, un nouvel ordre est né qui influencera notre futur. Donald Trump semble avoir compris ce changement et voudrait y adapter les États-Unis. Nous verrons si le Deep State qui l’empêche, déjà, d’appliquer ses vues, le laissera vaincre ses résistances, ou s’il sera obligé de poursuivre les guerres que le complexe financier et militaro-industriel veut vraiment mener partout pour perpétuer une domination factice.

 

Traduction Christine Abdelkrim-Delanne