N°11 - Octobre 2006

N° 138 - Mai 2017

N° 137 - Avril 2017

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

Inscription Newsletter

Par : Afrique-Asie
Publié le : 17/05/17

Interrogé par Russian Today, Yves Bonnet, ancien chef de la DST, le service de contre-espionnage français dissous en 2008, estime que l’OTAN, devenue obsolète depuis la chute de l’Union soviétique, utilise la menace de la Russie pour justifier sa propre existence.

Yves Bonnet

 Se disant « désolé » que la France soit revenue dans l’OTAN, en 2007 sous Sarkozy et maintenue depuis sous le mandat de son successeur, le socialiste François Hollande, il estime que « l’OTAN n’est pas une organisation utile, mais une organisation dangereuse ». Il ajoute, « J’ai vu ce que l’OTAN a fait en Yougoslavie en 1999, elle a mené une guerre sans accord international. Aujourd’hui l’OTAN envahit l’Afghanistan, bien que ce pays ne se situe pas l’Atlantique Nord. Selon lui, inquiéter la Russie n’a aucun sens. « Il ne faut pas énerver l’Ours russe », dit-il.

Yves Bonnet a, également, démenti les accusions diffusées peu avant le vote du 23 avril qui a vu la victoire d’Emmanuel Macron, selon lesquelles la Russie a essayé d’intervenir dans les élections françaises. « C’est exactement le contraire, estime-t-il. Les Russes n’ont pas interféré dans l’élection française. Mais il y a eu une influence évidente sur la campagne présidentielle de la part de nombreux intérêts financiers, français et internationaux, en particulier Israël qui a soutenu la campagne d’Emannuel Macron », explique-t-il.

L’ancien dirigeant de la DST a également regretté que « pour des raisons politiques », Paris néglige la coopération avec les services de renseignement russes, syriens et d’autres pays qui « combattent directement le terrorisme ». Selon lui, une telle coopération internationale serait plus efficace pour mettre en échec l’extrémisme en France que l’état d’urgence et autres mesures imposées par les autorités françaises.

Source https://www.rt.com/news/388612-bonnet-nato-france-russia/

Yves Bonnet et lOurs russe

Légendes : « Il ne faut pas énerver l’ours russe » dixit Yves Bonnet, ancien directeur de la DST