N°11 - Octobre 2006

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

N° 133 - Décembre 2016

Inscription Newsletter

Par : RT
Publié le : 30/12/16

En réponse à la proposition de la diplomatie russe de répondre de façon «symétrique» aux sanctions antirusses adoptées par les Etats-Unis, le président russe a déclaré que Moscou n’allait pas s’abaisser à faire «de la diplomatie de cuisine».

PoutineDiplomatieCuisine

 

«Nous considérons que les nouvelles mesures inamicales entérinées par l’administration américaine ne sont qu’une provocation visant à affaiblir nos futures relations», a fait savoir le président russe au lendemain de la décision des Etats-Unis d’expulser 35 diplomates russes de leur territoire.

«Nous nous gardons le droit de prendre des mesures de rétorsion mais nous n’allons pas nous abaisser à faire de la diplomatie de cuisine, de la diplomatie irresponsable. Nous nous efforcerons de restaurer les relations russo-américaines sous l’administration de Donald Trump», a-t-il poursuivi, en précisant qu’aucun diplomate américain ne serait expulsé. Il a au contraire invité leurs familles aux célébrations du Nouvel An du Kremlin à destination des enfants.

«Il est dommage que l’administration d’Obama finisse son mandat de cette façon, mais je souhaite néanmoins à Barack Obama et à sa famille une bonne année ! Je vous souhaite à tous bonheur et prospérité», a conclu le président russe.

Dans la soirée du 29 décembre, à quelques semaines de quitter la Maison Blanche, l'administration Obama a pris la décision d'expulser 35 diplomates russes du pays et de fermer deux représentations diplomatiques russes à New York et dans le Maryland. En plus de l'expulsion des diplomates et de la fermeture de ces deux sites, le président américain a sanctionné neuf entités et personnes incluant les services de renseignement russes du GRU et du FSB, ainsi que quatre officiers du GRU et trois de ses fournisseurs de matériel. 

RT

https://francais.rt.com/international/31532-poutine-russie-n-expulsera-personne-riposte-sanctions-americains