N°11 - Octobre 2006

N° 137 - Avril 2017

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

Inscription Newsletter

Par : Sputnik
Publié le : 29/12/16

 

L'Iran a formulé trois principes de base pour la pacification de la situation en Syrie, tout en soulignant le rôle du peuple syrien. La participation de l'Arabie Saoudite dans les négociations inter-syriennes est manifestement impossible, car celle-ci vise à renverser le président syrien Bachar el-Assad, a déclaré le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan sur RT arabe (voir la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=yhwx49XTd7c).

Syrie Iran

 

« Ils aspirent à abattre le régime actuel. Il ne faut pas mener de négociations avec ceux qui poursuivent un tel but. Il faut adopter une réponse délibérée. Cela concerne notamment d'autres parties », a martelé le chef de la défense iranienne à une chaîne de télévision russe.

Selon lui, il serait beaucoup plus facile de trouver une solution si tous les participants adoptaient « trois principes syriens ». « Le premier principe consiste à sauvegarder l'intégrité territoriale de la Syrie à titre d'État unifié. Le second suppose l'inamovibilité du régime politique de Damas. Aujourd'hui, c'est Bachar al-Assad qui est là. Si les opposants consentent à reconnaître le principe de l'unité de la Syrie, la présidence d'al-Assad et le régime politique actuel, alors l'opposition aura le droit de s'assoir à la table des négociations avec le régime syrien et de formuler ses exigences », a poursuivi le chef de l'armée iranienne. Il n'y a, pour Hossein Dehghan, que dans cette configuration que la sécurité, la stabilité et le développement du processus politique pourront être assurés. C'est pourtant bien au peuple syrien de décider son propre sort. « Toute ingérence étrangère ne fera que nous éloigner d'un règlement du conflit et détériorera la situation, on l'a déjà vu à Genève, où les négociations ont échoué », a affirmé M. Dehghan.

Sputnik

https://fr.sputniknews.com/international/201612271029375616-pacification-negociations-regime-opposition-integralite/

© Photo. Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan.