N°11 - Octobre 2006

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

N° 133 - Décembre 2016

Inscription Newsletter

Par : Afrique Asie
Publié le : 26/01/17

La loi sur l’antisémitisme, présentée par le sénateur Bob Casey, représentant démocrate de Pennsylvanie, a été votée par le Sénat américain le 1er décembre dernier. Elle vise, en théorie, à établir une définition de l’antisémitisme par le Département d’État qui permette au ministère de l’Éducation d’enquêter sur des actes perpétrés sur les campus « motivés par la haine envers les juifs ». En réalité, la loi interdit toute critique à l’égard d’Israël ou de la politique israélienne américaine. Elle définit en effet comme antisémitisme le fait d’« accuser Israël de tensions interreligieuses ou politiques » ou de « juger Israël selon des critères qui ne seraient pas appliqués à tout autre nation démocratique ». Soutenue par le lobby sioniste américain, la loi est contestée par des organisations non sionistes, comme Palestine Legal et Jewish Voice for Peace, et par quelques rares éditorialistes, comme le comité de rédaction du Los Angeles Times. Ils estiment qu’il s’agit, là d’une atteinte à la liberté d’expression sur les campus et au sacro-saint Premier amendement de la Constitution.