N°11 - Octobre 2006

N° 104 - Juillet-août 2014

N° 103 - Juin 2014

N° 102 - Mai 2014

N° 101 - Avril 2014

Inscription Newsletter

Par : Allain Jules
Publié le : 29/12/11

Visiblement la Libye est mal partie

 

Une rumeur venant de Akhbar Elmokawama (nouvelles de la résitance) court actuellement sur une vaste évasion de prisonniers pro-Kadhafi dans la prison de El Houari. Selon notre informateur, il s’agirait plutôt d’une révolte des jeunes de Benghazi que n’arrive plus à contenir le CNT. Ces derniers exigent désormais plus de transparence et poussent même le bouchon, en demandant la démission de tous les membres du CNT. Donc, nous ne pouvons ni confirmer cette information ou même l’infirmer.

Notre informateur libyen nous annonce néanmoins l’arrestation à Benghazi,hier-soir, de Mukhtar Altarhuni, nommé récemment commandant dans l’administration des prisons. Il est accusé d’avoir été l’un des bourreaux et tortionnaires des populations de la prison d’Abou Salim. Cet évènement est-il lié à celui de la supposée évasion des pro-Kadhafi ?

Mais, en ce qui concerne les dernières nouvelles en provenance de Libye, il y a une annonce du CNT, ce matin, confirmant la découverte de l’imam chiite Moussa al-Sadr. Il déclare que ce dernier, arrivé à Tripoli dans les années 1978, et qui avait disparu dans des circonstances mystérieuses a été retrouvé, du moins, son corps, ainsi que ceux de huit autres personnes. Il aurait été emprisonné par Kadhafi. Sa mort serait survenu dans les années 1998 et son corps conservé dans une chambre froide de la ville. Info ou intox ? Avec le CNT, il faut tout prendre avec des pincettes.

Sous l’égide de Son Altesse, l’Émir Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, comme le mentionne le communiqué que nous avons reçu, le peuple koweïtien a offert au CNT -la précision en vaut la peine (pas au peuple libyen)-, plus de vingt mille tonnes de carburant. Annonce étonnante dans la mesure où le géant pétrolier italien ENI vient d’annoncer que son exploitation pétrolière est redevenue normale.Comment est-ce possible qu’un producteur de pétrole comme la Libye se retrouve à mendier…..du pétrole ?

Toute honte bue, le vice-gouverneur de la Banque centrale de Libye, Mohamed Salem Ali, a déclaré que sa banque pourra retrouver d’ici fin mars, les règles de l’Organisation de la finance islamique. Dans le même temps, ce que la Libye n’avait jamais connu sous Mouammar Kadhafi est le fait que des négociations avec le FMI sont en cours. En un an, suite à la guerre, la Libye est entrée dans le cercle très “enviable” des pays pauvres. Partout où le FMI a mis ses pieds, les peuples n’ont eu que leurs yeux pour pleurer.

Visiblement, la Libye est mal partie !