N°11 - Octobre 2006

N° 136 - Mars 2017

N° 135 - Février 2017

N° 134 - Janvier 2017

N° 133 - Décembre 2016

Inscription Newsletter

Publié le : 30/11/10
En ce mois de Mondial, l’Afrique a le sourire rond comme un ballon de foot. Ballon qu’elle voit déjà au fond des filets adverses, d’Europe, d’Amérique ou d’ailleurs.

Tout le monde vous le dira, cette année est celle de toutes les espérances. N’est-ce pas d’ici, de cette terre du Sud réputée sèche et indocile, qu’est sorti Nelson Mandela ? N’est-ce pas d’ici et seulement de là que les barreaux des prisons, dit-on, rompent aussi facilement que des barres transversales ? Oui, tout le monde, Africains s’entend, vous le dira : la Coupe du monde restera sur le continent ! Et qu’importe les pronostics !
L’Afrique du Sud tient le meilleur sous ses pieds. Il y a peu, elle réunissait ses couleurs entre deux poteaux de rugby. Mandela récitait alors Invictus, l’invaincu, l’invincible, petit poème populaire : « Aussi étroit soit le chemin / Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme / Je suis le maître de mon destin / Le capitaine de mon âme. » Aujourd’hui, passant de l’ovale au rond, le ballon n’a fait qu’un tour. Et la frénésie est la même : chaque vendredi, saint jour, le peuple porte les couleurs de son équipe, son pays… son continent. Afrique du Sud, Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana et Nigeria. Six équipes. Six chances d’apprendre au reste du monde à jouer…
Car il s’agit aussi de cela, n’est-ce pas ? Le football, cette seconde peau qui fait planer les joueurs autant que les esprits, ne fait pas qu’entretenir le rêve : il le transforme en réalité. Une triste réalité quand la Fifa, multinationale perverse et pervertie, engrange tous les bénéfices de cette manifestation… quand la population majoritairement pauvre est rendue invisible pour ne pas choquer les touristes. Mais un rêve, un vrai, si une équipe africaine venait à vaincre, puis vaincre encore, et vaincre jusqu’au bout. Invictus !

----------------------------------------------

Mythologie Tout le monde s’en gausse : la Coupe du monde 2 010 attribuée à l’Afrique du Sud, premier pays africain à l’accueillir, est une victoire pour tout le continent. Elle annoncerait presque le renouveau d’un continent boosté par la seule grâce du sport le plus populaire de la planète. Le pays de Mandela en tirera sans doute un certain rayonnement. Quant au reste… C’est oublié un peu vite quelques réalités du Mondial et du pays qui l’organise.